Download E-books Barry Lyndon PDF

By William Makepeace Thackeray

Quittant l’Irlande à l. a. suite d’un duel qui tourne mal, Redmond Barry s’enrôle dans l’armée anglaise alors en guerre contre los angeles Prusse. Après avoir été fait prisonnier par l’ennemi, il sera contraint d’espionner un definite chevalier de Balibari pour le compte des Allemands. Coup de théâtre : celui-ci n’est autre que son oncle ! Tous deux prennent alors los angeles fuite et deviennent, avec succès et moyennant quelques tricheries, joueurs de cartes professionnels.

Ambitieux, Redmond parvient à se marier avec los angeles comtesse Lyndon, une riche veuve. Mais leur relation se révèle houleuse. En plus de dépenser sa fortune, Barry se comporte en mari tyrannique. Jeune arriviste débauché, libertin, il est l’archétype de l’opportuniste à l. a. recherche de l. a. gloire et de l’argent…

Dans un sort grinçant, le narrateur des pretend Mémoires de Barry Lyndon décrit avec ironie les travers de l. a. haute société cosmopolite d’un XVIIIe siècle décadent.

En 1975, Stanley Kubrick healthy de cette oeuvre, qu’il tira d’un relatif oubli, une magistrale model cinématographique.

Show description

Read or Download Barry Lyndon PDF

Best British Literature books

Charlotte Temple and Lucy Temple (Penguin Classics)

"Charlotte Temple" tells the tale of a tender English woman who elopes to the United States, merely to be cruelly deserted. The sequel "Lucy Temple" keeps the unique story, telling of the studies of Lucy, Charlotte's orphaned daughter.

The Monk (Penguin Classics)

‘Few may well maintain the look of his eye, right now fiery and penetrating’Savaged via critics for its meant profanity and obscenity, and acquired in huge numbers by way of readers wanting to see no matter if it lived as much as its lurid popularity, The Monk turned a succès de scandale whilst it was once released in 1796 – now not least simply because its writer was once a member of parliament and purely two decades previous.

Emma (Penguin Classics)

The fruits of Jane Austen's genius, a glowing comedy of affection and marriage Beautiful, smart, rich—and single—Emma Woodhouse is completely content material together with her lifestyles and sees no use for both love or marriage. not anything, despite the fact that, delights her greater than interfering within the romantic lives of others. but if she ignores the warnings of her friend Mr.

Far from the Madding Crowd (Penguin Classics)

Thomas Hardy’s impassioned novel of courtship in rural existence   In Thomas Hardy’s first significant literary good fortune, self sustaining and lively Bathsheba Everdene has come to Weatherbury to take in her place as a farmer at the biggest property within the quarter. Her daring presence attracts 3 very varied suitors: the gentleman-farmer Boldwood, the soldier-seducer Sergeant Troy, and the dedicated shepherd Gabriel Oak.

Extra info for Barry Lyndon

Show sample text content

Je m'excusai et allai me coucher de bonne heure à l. a. caserne, où j'allais et venais maintenant à peu près comme il me plaisait, et je passai une longue nuit à pleurer et à penser à l. a. chère Irlande. Le lendemain, mes esprits se relevèrent ; je fis escompter un billet de dix guinées, que ma mère m'avait envoyé dans sa lettre, et je régalai magnifiquement quelques personnes de ma connaissance. l. a. lettre de l. a. pauvre âme était toute tachée de larmes, pleine de citations de l. a. Bible, écrite avec le plus grand désordre d'idées. Elle disait qu'elle était ravie de penser que je servais sous un prince protestant, quoiqu'elle craignît bien qu'il ne fût pas dans los angeles bonne voie. Cette bonne voie, disait-elle, elle avait ecu le bonheur de l. a. trouver sous los angeles course du révérend Joshua Jowls, dont elle suivait l'Église. Elle disait que c'était un précieux vase d'élection, un clever onguent et une précieuse boîte de nard, et elle faisait utilization d'un grand nombre d'autres words que je ne pouvais pas comprendre ; mais ce qui était clair, au milieu de tout ce jargon, c'est que los angeles bonne âme aimait toujours son fils, et priait jour et nuit pour son écervelé de Redmond. N'est-il pas venu tout d'un coup à l'esprit de maint pauvre diable, pendant une faction solitaire ou dans le chagrin, los angeles maladie ou l. a. captivité, qu'à cet speedy même, bien probablement, sa mère priait pour lui ? J'ai european souvent de ces pensées ; mais elles ne sont pas des plus gaies, et il est tout aussi bien qu'elles ne vous viennent pas en compagnie : motor vehicle que deviendrait alors une réunion de bons vivants ? Ils seraient aussi muets que des croque-morts à un enterrement, je vous le promets. Je bus rasade à los angeles santé de ma mère ce soir-là, et vécus en gentilhomme tant que dura l'argent. Elle s'était bien gênée pour me l'envoyer, à ce qu'elle m'apprit plus tard ; et M. Jowls était très courroucé contre elle. Si l'argent de los angeles bonne âme fut assez vite dépensé, je ne fus pas lengthy à m'en procurer d'autre ; vehicle j'avais cent moyens pour cela, et étais devenu le favori du capitaine et de ses amis. Tantôt c'était Mme Von Dose qui me donnait un frédéric d'or pour lui avoir apporté un bouquet ou une lettre du capitaine ; tantôt c'était, au contraire, le vieux conseiller privé qui me régalait d'une bouteille de vin du Rhin, et me glissait dans l. a. major un ou deux money, afin d'avoir de moi des renseignements sur l. a. liaison de mon capitaine et de sa femme. Mais quoique je ne fusse pas assez sot pour ne pas prendre son argent, vous pouvez être sûr que je n'étais pas assez peu honorable pour trahir mon bienfaiteur, et le mari tirait fortress peu de selected de moi. Quand le capitaine et los angeles dame se brouillèrent, et qu'il se mit à faire l. a. cour à l. a. riche fille du ministre de Hollande, je ne sais combien de lettres et de guinées l'infortunée Tabaks Räthinn me donna, afin que je lui ramenasse son amant. Mais ces retours sont rares en amour, et le capitaine ne faisait que rire de ses soupirs et de ses supplications. Dans l. a. maison de Mynheer Van Guldensack, je me rendis si agréable du petit au grand, que j'y devins tout à fait intime, et y eus connaissance d'un ou deux secrets and techniques d'État qui surprirent et charmèrent très fortress mon capitaine.

Rated 4.55 of 5 – based on 20 votes