Download E-books Nous et les Autres : La réflexion française sur la diversité humaine PDF

By Tzvetan Todorov

Le sujet de ce livre est l. a. relation entre "nous" (le groupe culturel et social auquel on appartient) et "les autres" (ceux qui n'en font pas partie) ; le rapport entre los angeles diversité des peuples et l'unité de l'espèce humaine. Un sujet que l. a. France vient de redécouvrir - et qui me touche aussi personnellement. Cependant, plutôt que d'exposer mes idées sur los angeles query, j'ai voulu interroger les penseurs français qui y avaient déjà réfléchi, de Montesquieu à Segalen, voire de Montaigne à Lévi-Strauss. Ne disposant pas de los angeles vérité, je suis parti à sa recherche - avec, et parfois contre, ces penseurs. Ce faisant, j'ai dû renoncer aussi à l. a. réserve de l'historien : tout au lengthy de ce travail, mon yet a été d'apprendre, non seulement remark les choses ont été, mais aussi remark elles doivent être ; j'ai voulu connaître et juger. vehicle nous ne pouvons pas seulement étudier les autres : toujours, partout, en toutes circonstances, nous vivons avec eux. Tzvetan Todorov

Show description

Read Online or Download Nous et les Autres : La réflexion française sur la diversité humaine PDF

Best Anthropology books

Rules and Meanings: The Anthropology of Everyday Knowledge (Penguin modern sociology readings)

First released in 1973, principles and Meanings is an anthology of works that shape a part of Mary Douglas' fight to plan an anthropological modernism conducive to her competition to seemingly modernizing tendencies in modern society. the gathering comprises works by means of Wittgenstein, Schutz, Husserl, Hertz and different continentals.

How Traditions Live and Die (Foundations of Human Interaction)

Of every part we do and say, so much is not repeated or reproduced. infrequently, even if, an idea or a tradition generates a series of transmission that covers extra distance via area and time than anybody individual ever may. What makes such transmission chains attainable? for 2 centuries, the dominant view (from psychology to anthropology) used to be that people owe their cultural prosperity to their powers of imitation.

Inside Marketing: Practices, Ideologies, Devices

The intensification of promoting actions in recent times has led the general public to turn into even more conscious of its function as shoppers. but, the elevated visibility of selling fabrics and linked messages in lifestyle is by contrast with the usually little understood internal workings of the selling occupation itself, regardless of the frequent attractiveness of retailers as key brokers in shaping the face of worldwide capitalism.

Extra resources for Nous et les Autres : La réflexion française sur la diversité humaine

Show sample text content

Non parce que Socrate l’a dict, mais parce que en verité c’est mon humeur, et à l’avanture non sans quelque excez, j’estime tous les hommes mes compatriotes, et j’embrasse un Polonois comme un François, postposant cette lyaison nationale à l’universelle et commune. Je ne suis guere feru de los angeles douceur d’un air naturel » (p. 950). Il irait même, dans cette voie, plus loin que son illustre prédécesseur : � Ce que Socrate feit sur sa fin, d’estimer une sentence d’exil pire qu’une sentence de mort contre soy, je ne seray, à mon advis, jamais big apple si cassé, ni si estroitement habitué en mon païs que je le feisse » (p. 951). Montaigne se croit indifférent aux valeurs de son propre will pay – comme à celles des autres ; mais y a-t-il alors un grand mérite à être impartial ? Il ne peut que condamner ceux qui ne font pas comme lui (oubliant que toute condamnation implique l’adhésion à certaines valeurs éthiques), et chronic à tenir aux coutumes et usages du will pay où ils sont nés. � J’ay honte de voir nos hommes enyvrez de cette sotte humeur, de s’effaroucher des formes contraires aux leurs : il leur semble estre hors de leur point quand ils sont hors de leur village. Où qu’ils aillent, ils se tiennent à leurs façons et abominent les estrangeres. Retrouvent ils un compatriote en Hongrie, ils festoyent cette aventure : les voylà à se ralier et à se recoudre ensemble, à condamner tant de meurs barbares qu’ils voient. Pourquoy non barbares, puis qu’elles ne sont françaises ? » (p. 964). Le mot � barbare », semble-t-il ici, ne doit avoir qu’un sens purement relatif : puisque toutes les mœurs se valent, les différences ne peuvent provenir que du element de vue, plus ou moins rapproché ; le barbare, c’est l’autre, puisque nous, nous sommes civilisés, et que l’autre ne nous ressemble pas. C’est ce que dit aussi une célèbre word dans l’essai � Des cannibales » (I, 31) : � Il n’y a rien de barbare et de sauvage en cette kingdom, à ce qu’on m’en a rapporté, sinon que chacun appelle barbarie ce qui n’est pas de son usage ; comme de vray, il semble que nous n’avons d’autre mire de l. a. vérité et de l. a. raison que l’exemple et idée des critiques et usances du païs où nous sommes » (p. 203). l. a. raison et l. a. vérité, évoquées en creux ici, semblent fonder le relativisme culturel, le règne absolu de los angeles coutume, et ceci… au détriment de los angeles coutume ! Montaigne défend ici, contre l’ethnocentrisme, un relativisme rationnel. Mais faut-il croire à ce qu’il nous dit ? Le barbare Cet essai, � Des cannibales », est précisément consacré à des peuples aux mœurs très différentes des nôtres, les Indiens d’Amérique, et pourrait illustrer l. a. manière dont Montaigne exerce sa tolérance à l’égard des autres, nous permettant de vérifier dans quelle mesure sa pratique correspond à ses théories. Le portrait que dresse Montaigne de ces hommes n’est pas très riche (si l’on écarte, comme on doit le faire, toutes les qualités qu’il leur attribue par basic inversion de nos défauts). Ils n’estiment que deux choses, dit-il, � la vaillance contre les ennemis et l’amitié à leurs femmes » (I, 31, p.

Rated 4.85 of 5 – based on 8 votes